We visit some families

September 28, 2016

 

 

We stopped on the way to Thessaloniki at Lidl’s filling a trolley to overflowing with food (oil, eggs, apples, tea, sugar, biscuits, bread, lentils, chick peas and other essentials as my volunteer friend Kayra had told me the families she is helping are short of food. These four particularly vulnerable families have been moved out of the nearby camp and their housing and food is being paid for by donations. On arriving in the village, Kayra immediately took us to meet the families she was looking after and to distribute the food and coloured crayons and paper that we had brought.

Nous nous sommes arrêtés sur le chemin de Thessaloniki chez Lidl  pour remplir un chariot plein à craquer de nourriture (huile, œufs, pommes, thé, sucre, biscuits, pain, lentilles, pois chiches et d'autres choses essentielles comme mon amie Kayra m’avait dit que les familles qu’elle aidait en manquée. Ces quatre familles particulièrement vulnérables ont été déplacées hors du camp à proximité. Leur logement et la nourriture sont payés par des dons. En arrivant dans le village, Kayra nous a immédiatement amenés à la rencontre de ces familles pour leur distribuer la nourriture, les crayons de couleurs et du papier que nous avions apporté.

 

As we parked by the house, before hardly opening the door of the car, we were met by four or five children who ran up to us to hug and welcome Kayra, it was obvious she was well loved here. We started to unpack some food and went up some steps to a first floor appartement where we met their mother and some of the other children. To increase everyone’s great distress the owner of the appartement had come in the morning and with no explication had turned off the electricity.

 Comme nous nous sommes garés près de la maison, même avant d'ouvrir la porte de la voiture, nous avons été accueillie par quatre ou cinq enfants qui ont couru pour nous embrasser et pour souhaiter la bienvenue à Kayra. C’était évident qu’elle était bien aimée ici. Nous avons commencé à déballer un peu de nourriture et nous avons montés quelques marches vers un premier appartement où nous avons rencontré leur mère et d'autres enfants. Pour augmenter la grande détresse de chacun le propriétaire de l'appartement était venu le matin même et sans explicitation avait coupé l'électricité.

 

 

The mother, who I will call Amira to protect her identity, was sitting in the room, greeted us quietly and seemed very subdued, neither reacting to the arrival of the food, nor moving from her place. Kayra started to tell me a bit about this family from Aleppo.  Amira is there, on her own, with ten children four girls and six boys. It seems that not all the children are her own as the mother of some of them had been killed in Syria.

Aged  probably around 30, no more then 40 kg: grey faced, irradiating sadness: it is today impossible to understand, to begin to imagine how she managed , totally on her own, to safely ( everybody, all 10 kids, from 14 to 2 years old are alive, no kid missing ! ) travel from the ruins of Aleppo , cross ‘ten mountain range’ ( as one little girls says) , arrive on the beaches of Lesvos, and, after having disembarked  at Pireus and then travelled the 500Km ( yes, 300 miles !) to the northern border of Greece hoping to continue her journey to Germany.

La mère, que je vais appeler Amira afin de protéger son identité, était assise dans la pièce, elle nous a accueillis sans émotion, presque prostrée, sans aucunes réactions à l'arrivée de la nourriture. Kayra a commencé à me parler un peu de cette famille d'Alep. Amira est là, seule, avec dix enfants, quatre filles et six garçons. Il semblerait que tous les enfants ne soient pas ses propres enfants mais la mère de certains d'entre eux a été tuées en Syrie.

Agée probablement d’environ 30 ans, ne pesant pas plus de 40 kg, le visage gris marquée par une énorme tristesse, il est impossible aujourd'hui de comprendre, ni même de commencer à imaginer comment elle a réussi, totalement par  elle-même, à arriver saine et sauve (tout le monde, tous les 10 enfants, 14-2 ans sont vivants, aucun enfant ne manque !). Elle est passée à travers les ruines d'Alep, elle a franchi dix chaînes de montagnes (comme le dit une petite fille), elle est arrivée sur les plages de Lesvos, et, après avoir débarqué à Pireus, puis avoir parcouru 500 kms (oui, 500Km !) elle est là à la frontière Nord de la Grèce dans l'espoir de continuer son voyage en Allemagne.

 

 

The story , as we understand it, is that her husband , under more immediate threat, left Aleppo a few weeks or months before her, with one son, probably hoping that  he would reach Promised Land ( called Germany, in this 21st century) and that he would be able to apply and obtain the papers for family relocation. It then should be much easier for the rest of the family: reaching Turkey, German consulate and traveling legally ( including air travel) to Europe. This ideal scenario failed to materialise: processing the refugees in Germany takes like everywhere else a very long time, and in the mean time, the situation worsens significantly in Aleppo, under constant heavy shelling , including , very probably chemical warfare.

In one of these  shelling, a previous spouse of X, mother of 4, was killed.

L'histoire, comme nous la comprenons, est que son mari, sous la menace, a quitté Alep quelques semaines ou quelques mois avant elle, avec un fils, espérant probablement qu'il atteindrait la Terre promise (appelée l'Allemagne, en ce 21ème siècle) et qu'il serait en mesure de demander et d’obtenir les papiers pour le regroupement familial. Cela devait alors être beaucoup plus facile pour le reste de la famille: pour atteindre la Turquie, le consulat Allemand et voyager légalement (y compris en avion) en direction de l'Europe. Ce scénario idéal a échoué dans sa réalisation : le traitement des réfugiés en Allemagne prend comme partout ailleurs beaucoup de temps, et pendant ce même temps, la situation se détériore de manière significative à Alep, sous des violents bombardements constants, y compris, la guerre très probablement chimique.

 

At that  point, « Amira » took the long road, with 10 of the kids,( her own, + 4 of the other woman) went though all the incredible dangers and difficulties of such journey, carrying ( the youngest one is only something like 3, now, at most ! ) , pushing, finding food, a journey that could probably make the subject of many movies, that probably would be a far cry from the real history.

 

And there, she arrives at the border to find she couldn’t go further, the borders were closed, after a terrible time waiting days at the border, always hoping she would be able to go on, she was transferred with all the other refugees to another terrible camp run by the army. Here she collapsed, literally, not one more step, not one more décision. Absolutely Nothing left, not a penny, not a cent, no energy, nothing: just the kids, and tears.

Here she was found by Kayra, who managed to get her into an appartement. 

Dans un de ces bombardements, un conjoint précédent de X, une maman de 4 enfants, a été tué.

 

À ce moment là, «Amira» a pris la longue route, avec 10 enfants, (les siens + 4 autres enfants de l'autre femme) en route pour affronter tous les dangers et toutes les difficultés incroyables d’un tel voyage, (le plus jeune des enfants avait seulement environ 3ans, maintenant un peu plus!), poursuivre, trouver de la nourriture, un voyage qui pourrait probablement faire l'objet de nombreux films, mais des films qui seraient certainement loin de la véritable histoire.

 

Et là, elle arrive à la frontière à attendre des jours pour se rendre compte qu'elle ne pouvait pas aller plus loin, les frontières ont été fermées, après des jours d’attente interminable à la frontière, toujours espérant qu'elle serait en mesure d'aller plus loin, elle a été transférée avec tous les autres réfugiés dans un autre horrible camp géré par l'armée. Ici, elle est effondrée, littéralement, incapable de faire un pas de plus, de prendre une seule décision de plus. Il ne lui reste absolument plus rien, pas un centime, pas d'énergie, rien: seulement les enfants, et les larmes.

 

Ici, elle a été trouvé par Kayra, qui a réussi à la mettre dans un appartement.

 

Kayra, fearing very much for the wellbeing of the family, goes every day to help out. She takes  the elder girls (the eldest is thirteen) once a week to the market for buy fresh vegetables and then help them cook some food for the family. The other days she does drawing and painting with the children and teaches them a little German and English. The sight of this mother who has been through so much, so much danger and so much suffering to get her children to safety, sinking into what seems to be a depression so deep as to no longer be remain engraved in my mind for ever.

Kayra, craignant beaucoup pour le bien-être de cette famille, va tous les jours les voir pour leur apporter son aide. Elle prend les filles les plus âgées (l'aîné a treize ans) une fois par semaine et les amènent au marché pour acheter des légumes frais et les aider à faire cuire de la nourriture pour la famille. Les autres jours, elle fait faire du dessin et de la peinture avec les enfants et leur apprend un peu l'allemand et l'anglais. De voir cette mère qui a vécu tellement de choses, affrontée tant de dangers et tant de souffrances pour obtenir la sécurité de ces enfants, la voir sombrer dans ce qui semble être une dépression si profonde ou elle n’est plus en mesure de prendre soin d'eux de manière adéquate, plus capable de réagir même à des actes de bonté, tout cela restera gravé dans mon esprit à jamais.

 

Another family we visited, living in a tiny appartement, seemed to be slightly less in danger as the mother, a school teacher from Syria is very active and hopes to join with Kayra in creating a school project for the children.  Kayra would give lessons of English and German and the Syrian lady would teach maths and science in Arabic.

Nous avons visité une autre famille qui vit dans un tout petit appartement, et qui semblait être un peu moins en danger comme la mère, un professeur d'école en Syrie est très active et souhaite se joindre à Kayra dans la création d'un projet d'école pour les enfants. Kayra donnerait des leçons d'anglais et l'allemand et la dame Syrienne enseignerai les mathématiques et les sciences en arabe.

 

 

When one thinks that these people are actually the lucky ones relative to many still stuck in the camps one’s whole body screams. Why? why? Why? Why aren’t they helped by the authorities? Where are the big NGOs? Where is the money that has ben allocated by Europe to care for the refugees going ? Why is it left to volunteers and generous people’s donations to provide the minimum for them to live in safety ? 

Unfortunately, these are not new questions and nobody is expecting them to be answered soon. We cannot expect anything to change from the authorities and much more help, both volunteers and financial help is needed, not only for these extremely vulnerable people but for all the refugees living in limbo in Greece today. 

 

Quand on pense que ces gens sont en fait les plus chanceux par rapport à beaucoup d’autres qui sont encore coincés dans les camps notre corps tout entier hurle. Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi ne sont-ils pas aidés par les autorités ? Où sont les grandes ONG ? Où va l'argent qui a été alloué par l'Europe pour les soins aux réfugiés ? Pourquoi la sécurité et la survie minimum des réfugiés reposent sur les bénévoles et les dons généreux des gens ?

Malheureusement, ce ne sont pas des questions nouvelles et personne ne s'attend à avoir de réponses. Nous ne pouvons rien espérer dans le changement des autorités, et pourtant il y a un grand besoin de plus de volontaires, plus d’aide et d’aide financières, pas seulement pour ces personnes extrêmement vulnérables, mais aussi pour tous les réfugiés vivant dans les limbes en Grèce aujourd'hui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Featured Posts

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Recent Posts

October 24, 2019

September 23, 2019

September 23, 2019

September 23, 2019

September 16, 2019

August 7, 2019

Please reload

Archive